VENTE EN LIGNE MATERIEL MEDICAL HANDICAP / SENIORS
Err

PARCE QUE LE HANDICAP ET LA PERTE D'AUTONOMIE NE DOIVENT PAS ÊTRE UNE FATALITE !

Garantie du conseil et du respect du malade


L'ABC DU MIEUX VIVRE
 
UNE BOUTIQUE PAS COMME LES AUTRES ! Et QUI LE PROUVE :
 


Certains d'entre vous se sont déjà interrogés en découvrant mon mode de fonctionnement

NON, je ne viens pas d'une autre planète !

La présentation ci-dessous va nous permettre de "faire connaissance"

On me connait sous le pseudo "JCT" ,

Je suis âgée de 72 ans et j’ai créé ma boutique en ligne il y a 14 ans.

Le projet n’est pas le fruit du hasard

Une expérience personnelle douloureuse est à l’origine de cette décision alors que rien, dans ma vie professionnelle ne me prédisposait à envisager une complète reconversion.

Se retrouver un jour face à la maladie et au handicap de l’un de ses proches met en exergue toutes les difficultés et tous les dysfonctionnements auxquels l’on se trouve confronté quand surgit L’ACCIDENT !

Personne n’y est prédisposé !

Aujourd’hui, environ 40 % des français anticipent leurs obsèques de leur vivant afin, entre autres motivations, de décharger les proches et éviter des soucis à la famille.

Mais qui pense qu’un jour surviendra la perte d’autonomie ou le handicap ?

Qui imagine devoir anticiper l’accident ?

Personne car le handicap, la vieillesse et tout ce que cela engendre font peur et, de toute façon, cela n’arrive qu’aux autres !

Proposer du matériel médical et des aides à l’autonomie s’est révélé pour moi comme une évidence.

J’ai donc travaillé en qualité de salariée dans une entreprise spécialisée dans ce domaine et concentré tous mes efforts sur la connaissance des matériels que je n’avais jamais approchés.

Et le choix était important.

Les catalogues fabricants étaient devenus mes livres de chevet.

Mais un jour, alors que j’avais passé un long moment avec une cliente qui recherchait des dispositifs pour son époux grabataire, j’ai été convoquée par ma direction qui m’a dit ceci :

« on n’est pas là pour faire du social mais pour remplir le tiroir-caisse – il y a suffisamment de matériel dans le magasin à vendre sans aller en chercher d’autres sur les catalogues ! »

Peu de temps après, choquée par ce qui m’avait été reproché et profitant d’une période de congés, j’ai envoyé ma lettre de démission 

Voici comment est née la boutique « l’abc du mieux vivre »

Vendre sur Internet, c'est facile mais cela ne suffit pas !

Faire des prix bas et attractifs ne suffit pas !

Et le virtuel ne doit pas nuire à la qualité du service


Il existe sur la toile un très grand nombre de boutiques dédiées au matériel médial et aux aides techniques adaptées et conçues pour la perte d’autonomie.

Mais je peux prétendre être la seule à répondre "présente"

7 J/7J y compris W.E et jours fériés de 9h à 21h


Le choix offert sur le net est évidemment une excellente chose car ce choix permet aux visiteurs de choisir, en toute liberté, le ou les dispositifs correspondant au mieux à leurs  attentes sans la pression d’un vendeur attaché au tiroir-caisse.


Mais cela ne suffit pas, ce choix doit être également accompagné, si nécessaire du conseil d’un professionnel et pas seulement d’un vendeur.


Je n’ai pas la prétention de rivaliser avec des entreprises déjà bien implantées et reconnues mais, pour avoir vécu une situation difficule liée au handicap et à la dépendance, pour avoir assisté à la dégradation progressive d’un proche (mon époux) je souhaitais, au travers d’une boutique en ligne, marquer ma différence et tenter de me faire une modeste place par rapport à l’existant en apportant un « plus » qui se traduit par un « autre mode de fonctionnement » d°



Votre interlocutrice,
Mme J. Claret-Tournier

Je vous remercie